Salutations estivales de Stockholm

Une balade à travers la ville de l’eau

Voyageur

Daniel Eurenius

Moitié Suédois, moitié Suisse et globe-trotter pur-sang : Daniel Eurenius est Marketing Manager chez DER Touristik Suisse et pour ainsi dire l’aurore boréale au firmament de l’inspiration. Daniel a étudié le marketing et l’économie à Kalmar et a travaillé, entre autres, pour EF Education First. Lorsqu’il ne roule pas à vélo à travers les îles ensoleillées d’Europe ou les Alpes suisses, il découvre les endroits les plus reculés de la terre. Il se sent chez lui presque partout, mais avant tout à Stockholm et à Zurich.

Ils sont blonds, adorent les köttbullar et achètent leurs meubles chez Ikea : tel est le cliché des Suédois. Daniel Eurenius, Marketing Manager chez Kuoni, est moitié Suédois, moitié Suisse et connaît à fond les deux cultures. Lors de sa dernière visite à Stockholm, il s’est posé la question « Mais au fond, qu’est-ce qui est typiquement suédois » – et a rassemblé ses observations pour « elsewhere ».

Il en résulte non seulement un résumé amusant, mais pratiquement un petit guide de voyage en ligne pour une parfaite escapade citadine à Stockholm. « Il y a tout simplement trop de choses que l’on doit avoir essayé », dit-il. En commençant par le « Fika » dans la vieille ville et en terminant par la réglisse au supermarché.

Avant de partir à la découverte de la ville, il est bon de se familiariser avec l’essentiel de la culture suédoise. Daniel nous dévoile quelques « secrets protocolaires »:

  • Nous nous tutoyons : peu importe qu’il s’agisse su chef ou d’un bon copain. Il existe bien une forme de politesse, mais elle n’est pratiquement jamais utilisée.

  • On ne dit pas Köttbullar : les boulettes de viande tant prisées se prononcent avec un chuintement – on prononce « Cheutbullar ».

  • C’est bien, si c’est lagom : lagom reflète une attitude suédoise et signifie ni trop, ni trop peu. Donc, exactement comme il se doit. Si on commande un café, il doit y avoir du lait lagom, le temps doit être lagom chaud, la portion au restaurant lagom grande.

  • Mentalité « jante » : en Suède, il n’est pas approprié de se vanter de ses performances. Lorsque qu’on est bon, on ne dit rien. C’est par considération pour les plus faibles et également à cause de la culture marquée du « nous ».

  • Pas de jour de repos : Tondre le gazon et enfoncer des clous le dimanche – pas de problème. En Suède, le dimanche n’est pas un jour de repos. Pour cette raison, la plupart des magasins sont ouverts jusqu’à 16h00.

  • Un peu de distance s.v.p. : peu importe que ce soit à l’arrêt de bus, au travail ou au supermarché, les Suédois attachent une grande importance à une distance appropriée entre les personnes. Cela signifie au moins 75 cm.

Flâner et prendre en « Fika » – un duo imbattable. Ce dernier fait référence à la culture de la consommation de café. Le « Fika » est fermement ancré dans la vie quotidienne des Suédois. Daniel vous présente son itinéraire de flânerie préféré pour une parfaite promenade en ville :

  • Gamla Stan : la visite de la vieille ville de Stockholm est un must. Des ruelles sinueuses, à certains endroits de moins d’un mètre de large – comme au Mårten Trotzigs Gränd – donnent au quartier un cachet particulier. Les noms de rues rappellent l’influence de la Ligue hanséatique allemande et des guildes. Ainsi on trouve, par exemple, la Skomakargatan (rue des Cordonniers), la Skräddargränd (la rue des Tailleurs) ou l’Yxsmedsgränd (la ruelle des Forgerons de Haches). Le tuyau-flânerie de Daniel : éviter le Västerlånggatan touristique et, à la place, emprunter les routes parallèles. Recommandé : Prästgatan, Brända Tomten et le quartier autour de l’église allemande.

  • Södermalm : l’ancien quartier ouvrier, fait palpiter le cœur de tous les Bohémiens. Artistes et étudiants peuplent les cafés et les restaurants et insufflent au quartier une bouffée d’air frais. Le quartier apparaît plusieurs fois dans la trilogie « Millénium » de Stieg Larsson. Parfois comme siège de la rédaction de Millénium, parfois comme résidence de Lisbeth Salander. Le tuyau de Daniel : une visite au Restaurant & Bar Mosebacke, d’où l’on peut profiter de la meilleure vue sur le centre-ville.

  • Birkastan : rares sont probablement lesguides touristiques qui mentionnent ce quartier de la ville comme méritant une visite. À tort, selon Daniel. Car loin des attractions touristiques, les Stockholmois de vieille souche se retrouvent pour prendre un verre après le travail et discuter de la vie quotidienne.

En plus du « Fika », il y a, selon Daniel, trois autres points culinaires que chaque citadin connaît et affectionne. Peut-être un peu inhabituel pour les visiteurs, mais qui méritent vraiment d’être essayés :

  • Strömmingsmacka : derrière ce goûter virelangue se cache un sandwich au hareng de la Baltique. Particulièrement recommandé : le snack-bar Nystekt Strömming, dans le quartier Slussen. On raconte que le patron pêche lui-même l’ingrédient principal.

  • Une blonde bien fraîche :ceux qui désirent savourer une bière en Suède peuvent l’acheter au restaurant, au bar ou au « Systembolaget ». Une société appartenant à l’État qui détient le monopole du commerce de détail des boissons alcoolisées à plus de 3,5 %. Les préférées de Daniel : fraîche et blonde. Comme Oppigårds, S:t Eriks IPA et Eriksberg.

  • Réglisse : il y en a douces ou salées, et dans d’innombrables variations gustatives : la réglisse. Modérément populaire en Europe centrale, elle jouit d’une grande popularité dans le nord. En Suède, il ne faut pas chercher longtemps, presque tous les supermarchés offrent les sucreries en libre-service. Idéale en tant que dessert ou comme souvenir comestible.

Ceux qui souhaitent ramener un petit quelque chose de Stockholm à leurs proches, auront intérêt à oublier les denrées comestibles. À la place, Daniel recommande une visite à un atelier de design. Par exemple chez Designtorget. Ici, on trouve de tout, des meubles aux accessoires, en passant par la technique et les souvenirs de design – tout ce qui fait palpiter les cœurs des esthètes. Épuré et intemporel, sobre et naturel, le design scandinave est un pur « understatement » et jouit d’une popularité mondiale. Les tendances viennent, les tendances vont – les Stockholmois sont toujours d’actualité. Ceux qui font du shopping dans la capitale suédoise devraient certainement prévoir un espace supplémentaire dans la valise.

Propos recueillis par Magdalena Ostojic
Photos : Jeppe Wikström de la banque médiatique visitstockholm.com / Carolin Ericson

Conseils voyages Kuoni

Prenez rendez-vous pour des conseils avec un expert dans une agence de voyages près de chez vous afin d’en apprendre davantage sur votre hôtel préféré. Grâce à l’aide de nos experts, vous trouverez le voyage qui vous convient le mieux.

Prendre rendez-vous pour des conseils

Kuoni voyages – mais c’est sûr. Chez nous, vos vacances sont entre de bonnes mains.

  • Plus de 110 ans d’expérience des voyages.
  • Conseils individuels de nos experts en voyages
  • Interlocuteur personnel dans la succursale de votre choix
  • Assistance en cas d’imprévus
  • Service 24/7 - aide rapide en cas d’urgence
  • Votre argent est en sécurité chez nous - nous sommes dans le Fonds de garantie