Rhodes, l'île ensoleillée

Ouzo, olives et une « reine de beauté » blanche

Market Manager Kuoni & Helvetic Tours

Sarah Wettstein

Enfant, elle était fascinée par l'histoire du Petit Prince et ne désirait rien de plus que de pouvoir, un jour, s'émerveiller du ciel étoilé au-dessus de l'immensité du désert. À Dubaï, elle découvre non seulement la magie des étoiles dans le désert, mais également d'une métropole arabe moderne et étincelante qui surgit de la poussière du désert.

Quiconque ne connaît pas Rhodes, devrait absolument lui rendre visite. Une superbe vieille ville, des baies de baignade cachées, des villages endormis et beaucoup à découvrir.

Combien de fois suis-je allée à Rhodes ? Aucune idée. Mais à chaque fois on peut découvrir quelque chose de nouveau sur cette merveilleuse île, ou profiter de ce qui m'est familier. La magnifique vieille ville me séduit chaque fois pour y entreprendre de longues balades. J'aime flâner sans but dans les ruelles, de me laisser aller à la dérive ou de bavarder de temps en temps avec les commerçants. Dans chaque ruelle, on respire une bouffée d'air des siècles passés, une porte ouverte à l'improviste donne un aperçu d'une cour intérieure cosy et accueillante. Ce mélange du passé et de la vie trépidante déclenche inévitablement en moi une ambiance de vacances des plus agréables. Amplifiée par une pause dans un petit coin ombragé dans l'un des nombreux bars tout en dégustant un «Nescafé-frappé, métrio mé gàla» (avec peu de sucre & lait).

Cap vers le sud en voiture de location. Dans le Faliraki animé, je ne reste généralement que peu de temps. Une soirée de fête est de rigueur une fois de temps en temps, mais sinon je préfère le sud plus calme. De ravissantes baies invitent à s'attarder. Rrien de tel que de s'asseoir confortablement sur la plage, de savourer des olives fraîches avec du feta épicé et de se rafraîchir dans la mer limpide.

Mon séjour à Rhodes ne serait pas complet sans un détour par Lindos. Un village de livres d'images dont les maisons blanches se blottissent contre la colline. Dans le labyrinthe des ruelles étroites, je suis parfois quelque peu désorientée, mais on ne peut pas vraiment s'égarer. Lors d’une balade dans Lindos, il vaut la peine de lever son regard. Il existe d'innombrables superbes terrasses sur le toit, le choix n'est jamais facile, mais on trouve partout un ouzo frais.

Le parfait couronnement du voyage – donc déjà maintenant un «Yamas» pour mon prochain voyage à Rhodes !

Récit de voyage de Sarah Wettstein, Market Manager Kuoni & Helvetic Tours.

Images : DER Touristik Suisse SA

Date de publication : 28.05.2019

Conseils voyages Kuoni

Prenez rendez-vous pour des conseils avec un expert dans une agence de voyages près de chez vous afin d’en apprendre davantage sur votre hôtel préféré. Grâce à l’aide de nos experts, vous trouverez le voyage qui vous convient le mieux.

Prendre rendez-vous pour des conseils