Mon Héraklion

Une balade dans la plus grande ville de Crèt

Auteure

Eleni Psyllaki

Eleni Psyllaki est architecte d’intérieur et vit en Crète. À côté de projets locaux d’architecture d’intérieur, elle suit des clients dans le monde entier par le biais d’un système d’e-design personnalisé. Son blog design «My Paradissi», maintes fois primé, est une source d’inspiration pour une vie comblée et créative. Eleni Psyllaki est de plus co-auteur du premier livre paneuropéen rédigé entièrement par des blogueurs.

Trésors derrière les façades en béton

Bien qu’elle ne soit pas la plus belle, Héraklion est la plus grande ville et assurément la plus animée de Crète. C’est petit à petit que le visiteur découvre le charme de la cité, au gré de ses rencontres et de ses découvertes. 

Je vis depuis presque toujours au centre-ville et je peux vous assurer que derrière les façades en béton, modernes et souvent anarchiques, se cachent de véritables trésors qui font de l’endroit l’une des villes les plus attachantes du monde. Son cœur bat dans la vieille ville séculaire: le quartier, cerné de remparts datant de l’époque vénitienne, abrite la plupart des curiosités, toutes accessibles à pied. 

On parcourt la vieille ville dans un dédale d’étroites ruelles à l’ombre des fortifications. Au détour de sinueuses impasses, se dissimulent d'anciennes maisons abandonnées ce qui forme un contraste envoûtant avec les nombreux immeubles modernes mais bien peu avenants. Un peu partout, d’intrigants vestiges d’un passé lointain s’offrent au regard des explorateurs intéressés: ici une statue, là une fontaine ou des fragments de ruines. Et si on cherche en vain le caractère pittoresque ou imposant des autres villes anciennes, il y a néanmoins des beautés cachées à découvrir. Il faut pour cela être curieux et partir à la chasse au trésor. 

Les anciens remparts vénitiens sont un itinéraire idéal pour s’imprégner doucement de la ville en l’observant sous différentes perspectives. Ils sont si larges qu’un réseau de chemins y a été tissé, menant même à de petits squares à découvrir à pied ou à vélo et offrant une vue superbe sur la cité. Il ne faut pas non plus manquer les multiples portails creusés dans les remparts, qui permettaient autrefois aux habitants de pénétrer dans la ville (ou d’en sortir!) et qui protégeaient la population contre les envahisseurs hostiles. À plusieurs reprises, de longues arcades invitent le passant à traverser ces murs d’une épaisseur impressionnante. Dessinés en un triangle autour de la ville, ils rejoignent la mer à deux endroits – parcourir les remparts sur toute leur longueur est une très belle balade à savourer tranquillement. 

Le vieux port d’Héraklion compte sans aucun doute parmi les curiosités les plus importantes de la ville. Sa situation stratégique favorable au bord de la Méditerranée a fait d’Héraklion une véritable plate-forme de commerce – hier comme aujourd’hui (du moins jusqu’à un certain point). Autrefois, de nombreux navires chargés de marchandises en provenance du monde entier venaient accoster dans le port qui est devenu petit à petit pour les commerçants, les pêcheurs et les habitants, le centre de la vie économique et sociale de la ville. Et bien que l’époque du grand négoce soit révolue, la majestueuse forteresse de Koules et les remparts vénitiens offrent aux habitants comme aux touristes un décor parfait pour de délicieux moments de détente.

En été, lorsque la chaleur s’estompe en début de soirée, une balade le long des vieux quais est un moment particulier pour tout séjour dans la vieille ville. On y rencontre de nombreux Crétois qui profitent de ces heures pour courir, faire du vélo ou tout simplement discuter avec leurs voisins. Depuis le phare au bout de la jetée du port, longue d’environ 2,5 km, on a une superbe vue panoramique sur la ville, surtout lorsque les rues commencent à s’illuminer. 

Et oui! Héraklion, ou Iráklio comme on dit ici, n’est pas célèbre pour ses parcs verdoyants et luxuriants. En effet, la ville manque d’oasis vertes ombragées. En revanche, le bleu de la mer est omniprésent. La ville s’étale parallèlement à la côte si bien que l’on peut savourer l’immensité azur non seulement depuis le vieux port mais en beaucoup d’autres points encore. Ici, contempler la mer assis sur un banc, posé le long du rivage, est l’une des occupations les plus relaxantes de la vie urbaine. 

Mais, pour tous les visiteurs d’Héraklion, une chose est certaine: ils quitteront la ville avec quelques kilos de plus qu’à leur arrivée. Mes amis se plaignent à chaque fois, même s’ils ne viennent que quelques jours. La Crète est réputée pour son excellente cuisine et la diversité incroyable de fruits et de légumes que l’on a toute l’année. Parmi les produits de l’île, on dénombre l’huile d’olive extra-vierge, les olives, le miel, le vin ainsi qu’un grand choix de fruits secs et de noix. Dans la vieille ville se tiennent de nombreux marchés sur lesquels on peut trouver toutes sortes de délices. Les deux marchés les plus connus sont celui de la rue Odos 1866 et le marché bio qui a lieu deux fois par semaine sur la place Georgiadi. 

Il y a à Héraklion des cafés et tavernes à foison. Ce qui n’est guère surprenant: avec près de 300 jours de beau temps par an, on a toujours le temps de prendre un rafraîchissement ou de discuter avec des amis dans l’un des petits cafés qui parsèment par dizaines les squares, les places ou autres lieux de la ville. Ici, le temps s’écoule plus lentement. Liontaria, Koraï et Eleftherias sont les trois grandes places du centre-ville où l’on peut se fondre dans la foule autochtone pour déguster tranquillement un café glacé. Et pour le dîner, l’offre est infinie et infiniment variée. Poisson frais et plats de viande régionaux figurent au menu des nombreuses tavernes. Beaucoup de restaurants proposent aussi une cuisine plus raffinée ou internationale. On peut également se retrouver dans un café ou une taverne autour d’un raki (eau-de-vie locale) et d'un mezzé (différentes entrées en petites portions) – une alternative au dîner traditionnel, plus légère mais non moins savoureuse. La vie nocturne est aussi étonnante car on peut faire la fête jusqu’au petit matin. Les bars, cafés et tavernes où il est encore possible de boire et manger quelque chose après 2 h du matin sont une tradition. 

On dit qu’une visite en Crète est un voyage des sens. Et c’est particulièrement vrai dans la capitale Héraklion! Cela n’a pas seulement un rapport avec l’histoire, avec les ruines et les musées dans toute la ville, avec les petites plages et l’eau cristalline étincelante au soleil, ni non plus avec l’offre époustouflante de l’île en délices culinaires et en boissons... non, cela va bien plus loin. C’est la sensation de pouvoir lâcher prise, prendre du bon temps et passer des journées détendues pleines de petits bonheurs. Cette sensation rend les visiteurs et les habitants tout simplement heureux. 

Conseils voyages Kuoni

Prenez rendez-vous pour des conseils avec un expert dans une agence de voyages près de chez vous afin d’en apprendre davantage sur votre hôtel préféré. Grâce à l’aide de nos experts, vous trouverez le voyage qui vous convient le mieux.

Prendre rendez-vous pour des conseils