Burgenland merveille du soleil

Là où Kellerstöckl, plaisirs culinaires et culture se rencontrent

Auteure

Shirley-Ann Amberg

Après une brève carrière de mannequin dans les métropoles de Milan et du Cap, et quelques années au poste de contrôleur de gestion dans une grande banque, Shirley-Ann Amberg a fait de sa passion un métier et a terminé ses études de sommelière dans la région du lac de Zurich, qui l'a vue naître. En plus des repas gastronomiques et autres cours d'œnologie, elle optimise la carte des vins de divers établissements, travaille à l'écriture d'un livre sur le vin et écrit des chroniques sur le vin pour divers journaux et magazines suisses comme annabelle, 20 Minutes, Bilanz, NZZ et Weinwisser.

Le soleil resplendit dans le Burgenland. Et ce n’est pas exagéré : avec 2 000 heures de soleil par an, la province autrichienne compte parmi les plus ensoleillées d’Europe centrale.

Avant de plier vos bagages, voici quelques précieux conseils et informations de fond pour des journées bien diversifiées.

  • Adieu Hongrie, hello l’Autriche : le Burgenland n’appartient à l’Autriche que depuis 1922. Auparavant, il faisait partie de la Hongrie. La raison : avec la fin de la Première Guerre mondiale, la monarchie des Habsbourg s’est désintégrée ; la population, en proie à des peurs existentielles, réclama l’annexion à l’Autriche. Avec succès : le traité de paix de Saint-Germain en 1919 scella l’affiliation du Burgenland à l’Autriche.

  • Un lac gratifiant : le climat du Burgenland est pannonien. Des hivers froids avec peu de précipitations suivent des étés chauds et secs et des périodes de chaleur à la fin de l’automne. On ne saurait sous-estimer ici l’influence du lac Neusiedl : ses 320 kilomètres carrés de surface compensent ces extrêmes. Au printemps, il prévient les gelées tardives, en automne, il adoucit les nuits froides et dans la chaleur de l’été, il rafraîchit.

  • La tradition viticole : le Burgenland et son vin sont presque synonymes. Sur une superficie de plus de 16 000 hectares, on cultive des vignes qui produisent des vins si nobles qu’ils sont connus dans le monde entier pour leur qualité. Vous trouverez ici des informations sur la viticulture dans le Burgenland.

  • Mhmm cuisine : beaucoup d’Autriche, un peu d’Hongrie et une pincée de Croatie – la cuisine du Burgenland combine diverses influences. Les restaurants sont aussi tentants que variés : de l’auberge du village avec son salon rustique au restaurant d’excursion bourgeois en passant par le temple gourmand, tout y est représenté. Vous trouverez ici des infos sur les points forts culinaires de la région.

  •  

  • Sportif sur la route : le plus simple est d’enfourcher son « Radl » - avec plus de 2 000 kilomètres de pistes cyclables, le Burgenland est un paradis pour les amateurs de vélo. Il existe près de 30 pistes rien qu’autour du lac de Neusiedl. La plus célèbre est sans doute Rosalia, qui passe devant le château de Forchtenstein et les champs de fraises. Pour les vététistes, cinq itinéraires mènent par les douces collines du Mittelburgenland. Vous trouverez ici des infos sur les pistes cyclables.

  • Le petit truc avec l’étiquette : contrairement à l’élégante Vienne le Burgenland est plutôt détendu en ce qui concerne les vêtements : que ce soit en robe élégante ou directement d’une excursion à vélo en tenue de sport, vous vous sentirez bien à l’aise et les bienvenus dans les tavernes des châteaux, les élégants restaurants de poisson ou les cafés dansants.

Avec ces informations dans vos bagages, vous êtes prêt à partir. Ou du moins presque ! Voici mes conseils d’excursion :

  • Shopping : la Fashion Outlet Parndorf, situé directement à la sortie de l’autoroute Neusiedl am See, est un lieu incontournable pour les fashionistas. Plus de 100 marques réputées proposent des vêtements exclusifs à des prix sensationnels.

  • Lac de Neusiedl : en été, il attire les plaisanciers, les surfeurs et les amateurs de soleil, tandis qu’en hiver, les patineurs tourbillonnent sur la plus grande surface glacée de l’Europe. En raison de son rôle de régulateur climatique et d’habitat pour la flore et la faune, le lac est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. - Il est situé à la fois sur le territoire autrichien et hongrois. En hongrois, on l’appelle « Fertő », ce qui signifie marais. Ce nom peu flatteur est probablement dû à sa faible profondeur d’un peu plus d’un mètre et demi.

  • Schützen am Gebirge : ce petit village traditionnel se trouve à quelques kilomètres seulement du lac de Neusiedl et est entouré de vignobles enchanteurs. Son nom insolite est dû à l’humour autrichien – « Gebirge » (chaîne de montagnes) fait référence au point culminant du Burgenland, à quelque 225 mètres d’altitude.

  • Rust : comme si l’architecture de cette petite ville n’était pas déjà assez séduisante : d’innombrables cigognes ont construit leurs nids sur les cheminées des charmantes maisons. Ces beautés à plumes sont omniprésentes. Même sur les armoiries de la ville.

  • Raid : le petit village vu naître à une grande personnalité. Le musicien et compositeur Franz Liszt. Par sa virtuosité, il a inspiré les auditeurs des métropoles du monde entier ; aujourd’hui, il est célébré dans son village natal au moyen du Festival Liszt annuel. La salle de concert est juste à côté de sa maison natale.

  • Kellerstöckl : autrefois, ces petites maisons servaient aux vignerons de caves à vin - aujourd’hui, restaurées et aménagées avec grand soin, des hôtes de partout y passent la nuit.

  • Châteaux et forteresses : le Land ne porte pas son nom en vain. Les châteaux sont tout simplement époustouflants. Parmi les plus beaux sont le château de Lockenhaus, le château de Lackenbach, le château de Kobersdorf et le château de Deutschkreutz. En raison de son passé passionnant, cependant, mon préféré est le château de Landsee, même s’il ressemble aujourd’hui davantage à une ruine. C’était autrefois la plus grande forteresse d’Europe centrale. Au fil des siècles, des incendies, des explosions de poudre et des mesures d’austérité ont aggravé l’état du château. De plus, le fait que les paysans utilisaient les pierres des murs pour construire des maisons et des routes n’a également rien arrangé. Un autre point culminant est le célèbre château d’Esterházy à Eisenstadt. Le château d’Esterházy est considéré comme l’un des plus beaux châteaux baroques d’Autriche. Une visite permet de se faire une idée de la vie jadis glamour de la cour. Aujourd’hui encore, le château demeure le cadre de célébrations sociales et le centre d’événements culturels. Pendant les mois d’été, le parc pittoresque sert également de décor impressionnant pour des concerts et des réjouissances.

Photos : iStock, Burg Lockenhaus

Conseils voyages Kuoni

Prenez rendez-vous pour des conseils avec un expert dans une agence de voyages près de chez vous afin d’en apprendre davantage sur votre hôtel préféré. Grâce à l’aide de nos experts, vous trouverez le voyage qui vous convient le mieux.

Prendre rendez-vous pour des conseils