Fort Myers, Sanibel & Captiva

Un rêve américain pour toute la famille

Auteure

Maria Sophia Bach

Enfant, Maria Sophia Bach s’intéressait déjà à deux choses : écrire et voyager. À moitié grecque, elle reconnaît que son cœur bat pour le pays des dieux de l’Olympe et de l’ouzo. Mais les contrées lointaines et l’inconnu l’attirent tout autant. Jusqu’à présent, la nostalgie du voyage l’a entraînée en Amérique du Sud, en Orient et dans les métropoles européennes. Lorsqu’elle vivait à Athènes, elle bourlinguait pour des journaux grecs en tant que photographe et auteure. Aujourd’hui, elle parcourt le monde depuis Francfort-sur-le-Main.

L’idylle parfaite. Les enfants construisent des châteaux de sable en bordure d’une mer bleue azur. Leurs rires se mêlent aux doux clapotis des vagues. Les parents les regardent tout en relaxant sur leurs chaises-longues. Cet idéal de vacances familiales est une réalité quotidienne sur la côte sud-ouest de la Floride, et plus particulièrement dans la région de Fort Myers et de ses deux îles à proximité, Sanibel et Captiva. 

Quelle que soit votre forme de vacances préférée – aventures et activités sportives ou plutôt relaxation et farniente à la plage ? — la région de Fort Myers a tout pour plaire aussi bien aux adultes qu’aux jeunes. Elle se trouve au sud-ouest de la Floride, à courte distance du Parc National des Everglades, et se distingue par sa diversité naturelle et ses plages peu encombrées, ce qui séduit surtout les familles. 

Des plages de rêve et des coquillages à souhait

Le sable des plages de Fort Myers et des îles adjacentes est pratiquement blanc. La mer turquoise descend en pente douce, ce qui est idéal pour les enfants, qui peuvent se défouler en sécurité. Pour satisfaire ceux qui ont plutôt envie de poussées d’adrénaline, les prestataires de scooter marin ou de parachute ascensionnel sont légion. Et pourquoi ne pas s’inscrire à un cours de surf? 

La région est cependant surtout connue pour ses coquillages, rejetés quotidiennement sur les plages par les marées. Comme il existe 400 espèces différentes dans le golfe du Mexique, variant énormément en couleur et en forme, le «Shelling», comme on appelle ici la collecte de coquillages, est une activité aussi relaxante que fascinante. Les connaisseurs arpentent les plages tôt le matin pour récolter les coquillages rejetés sur les plages pendant la nuit. Les meilleures plages pour la récolte sont Lighthouse Beach et Bowman’s Beach, les deux sur Sanibel Island. La démarche penchée des collectionneurs de coquillages a même obtenu un terme propre ici — les locaux l’appellent tendrement «the Sanibel Stoop». 

Découvertes sur terre et sur mer

Pour bien découvrir la région à son aise, un circuit à vélo est de rigueur. Sanibel et Captiva proposent plus de 50 Km de pistes cyclables, longeant la côte ou traversant des forêts. Elles mènent souvent à des plages non accessibles en voiture. Cape Coral, qui se trouve en face de Fort Myers de l’autre côté de la rivière Caloosahatchee, est également une région appréciée par les amateurs de cyclisme. 

N’oublions pas la flore et la faune. Grâce au climat subtropical du Golfe du Mexique, de nombreux animaux et plantes exotiques peuplent la région. Partez à la rencontre de dauphins ou de lamantins dans les eaux ou admirez les centaines d’espèces d’oiseaux dans les airs. Les zones naturelles protégées sont souvent recouvertes de mangroves qui offrent abri à de nombreux poissons ainsi qu’aux alligators de Floride. Les excursions d’obeservation animale en bateau ne fascineront pas seulement les enfants — les dauphins sautant dans les vagues à la proue des bateaux sont inoubliables et font de beaux sujets de photo. Les familles un peu plus actives partiront à la découverte de la faune marine au moyen de canoë ou de kayak. C’est ainsi que les indigènes Calusa ont exploré et peuplé la région bien avant l’arrivée des Européens. Leur nom de tribu se retrouve dans les noms tels que « Great Calusa Blueway » ou Caloosahatchee. 

Vivre l‘histoire

Les indigènes de la tribu des Calusa ont peuplé la région de Fort Myers il y a plus de mille ans. Ce sont eux qui ont acheminé de nombreuses voies navigables à travers les vastes forêts de mangroves. De nos jours, leur ensemble se nomme « Great Calusa Blueway ». Plus de 300 kilomètres en sont toujours praticables en kayak. 

Les petits et grands aventuriers peuvent aussi suivre les traces des Calusa sur terre ferme, par exemple au Randell Research Center. Celui-ci a aménagé le « Calusa Heritage Trail »: Sur un kilomètre de chemin naturel, de nombreux panneaux d’information décrivent les rituels et la culture des Calusa ayant vécu dans les environs. Cela constitue un amalgame parfait entre un jardin botanique, un musée et une petite randonnée safari. 

Pour ce qui est de l’histoire plus récente, elle est bien vivante dans la région. Les visiteurs peuvent découvrir les résidences d’hiver de l’inventeur Thomas Edison et de l’industriel Henry Ford, qui sont voisines. Une allée de palmiers, conçue et plantée par le génial Edison même, achemine les visiteurs vers les impressionnantes villas. Celles-ci sont en bois, peintes en blanc et ornées de volets verts, un style typique de la Floride. Les impressionnants jardins luxueux ne demeurent pas en reste — les visiteurs y trouveront notamment le plus grand arbre banian des États-Unis, un sujet de photo très apprécié. À noter que les deux immeubles sont en état original. Le laboratoire d’Edison rassemble de nombreuses de ses invention et un grand nombre de protocoles expérimentaux, qui ne cessent de fasciner les visiteurs. N’oublions pas qu’Edison a obtenu plus de 1100 brevets d’invention, dont le plus célèbre est évidemment celui obtenu pour l’ampoule lumineuse. 

L’endroit paradisiaque et peu peuplé d’antan n’a pas tardé à attirer d’autres illustres résidents. Quelques années seulement après l’arrivée d’Edison, Henry Ford a acheté la maison voisine. Le magnat de l’industrie automobile et l’inventeur auront passé près de 50 hivers en tant que voisins, devenant ainsi de bons amis. Là aussi, tout es resté à l’état original: Le garage de Ford regorge de voitures historiques issues de sa propre collection. Des tours audioguidés d’une durée d’environ deux heures sont proposés quotidiennement, notamment en français pour les visiteurs francophones. 

Quand l’argent tombe du ciel…

Un ciel fait de notes de banque... ce qui semble être un rêve, est une réalité sur l’ilot de Cabbage Key. Les visiteurs y accèdent uniquement par bateau et y trouveront rien qu’un hôtel historique et un petit restaurant. Ce restaurant est pourtant connu pour une tradition qui a vu le jour en 1931. À cette époque-là, un pêcheur avait brulé un coin d’un billet de 1 Dollar afin de le reconnaitre, puis a cloué celui-ci au plafond et juré de revenir boire une bière, qu’il payerait alors avec ce dollar. Son exemple a été suivi et aujourd’hui, tous les visiteurs laissent un billet de 1 Dollar sur le plafond ou les murs du restaurant, avec leurs propres inscriptions ou desseins, en guise de souvenir. Il est estimé que la valeur réunie des dollars collés ou cloués aux murs équivaut à environ 70 000 dollars. Cela dit, des billets d’une valeur d‘environ 10 000 dollars tombent chaque année à cause de l’humidité ou de la dégradation — ils sont ramassés et mis à disposition d’une œuvre sociale pour enfants démunis. 

Photos: The Beaches of Fort Myers and Sanibel

Cette contribution est soutenu par The Beaches of Fort Myers and Sanibel.

Conseils voyages Kuoni

Prenez rendez-vous pour des conseils avec un expert dans une agence de voyages près de chez vous afin d’en apprendre davantage sur votre hôtel préféré. Grâce à l’aide de nos experts, vous trouverez le voyage qui vous convient le mieux.

Prendre rendez-vous pour des conseils